logoabUn habitant de Chalus, Raymond Gibeau, vient de porter plainte auprès du Procureur de la République après avoir perdu son label bio sur l’un de ses terrains. La pulvérisation par hélicoptère d’insecticides sur des châtaigneraies voisines serait la cause de tous ces maux.

Scénario identique en Corrèze : en août 2011, le produit se serait répandu sur un terrain en conversion où l’agriculteur comptait cultiver des légumes. Quelques jours après le passage de l’hélicoptère, Ecocert, un organisme de contrôle bio, a effectué une visite inopinée chez Raymond Gibeau. Des analyses ont été effectuées et ont démontré la présence de pesticides dans l’herbe. Ecocert a alors retiré la certification de l’agriculteur, mais uniquement sur ce terrain.

Maville.com > lire l'article complet