© pict rider

Après cinq années de délibérations passées à analyser plus de 9000 recherches scientifiques, le constat ne pourrait être plus clair. « Il est extrêmement probable que l'influence humaine a été la cause dominante du réchauffement observé depuis le milieu du 20e siècle », affirme le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat. Le rapport du GIEC (PDF en anglais)

lapress.ca > lire l'article complet

lire aussi > Le Monde > Climat : "Le rapport du GIEC n'est pas catastrophiste"