logo_ab

La Commission européenne a proposé lundi de durcir le régime de certification de l'agriculture organique dans l'UE, pour mieux lutter contre le vrai-faux bio qui se développe face à une demande en hausse.

L'exécutif européen entend à la fois mettre fin aux nombreuses dérogations qui menacent, selon elle, de priver de contenu le label bio dans l'UE, ouvrir le secteur aux petits producteurs souvent découragés par la lourdeur des actuelles procédures, doper les exportations et empêcher des importations n'ayant de bio que le nom...  La Dépêche > lire l'article complet

Quand on pense que ce sont eux qui ont autorisé des ogm dans le bio soit disant pour nous protéger... La commission n'est que le suppôt des lobbies. La commission luttant contre le greenwashing : sérieux doutes, surtout lorsque l'on voit les producteurs assaillis de normes débiles qui n'ont rien à voir avec la bio d'ailleurs et qui ne peuvent plus faire face...

Consommer bio relève de la cohérence de chacun. L'augmentation de la conso relève pour partie de prise de conscience, mais aussi (surtout, çà me désespère) de résultats marketing pour des produits vendus à + de 80% par la grande distribution. On fait du transformé de + en + soit disant pour aider les femmes pressées et on calque les produits cuisinés avec des matières sans produits chimiques. Si c'est çà la bio, alors évidemment, on n'est pas au bout de nos peines.

Ras le bol de la course aux labels. Pas facile surtout avec les politiques foncières et les terres agricoles qui diminuent sans cesse mais essayons de localiser au maximum.