mardi 25 août 2015

Le Salvador abandonne le RoundUp et connaît des récoltes records

En Amérique centrale, le Salvador a boycotté une cinquantaine de produits phytosanitaires à usage agricole, dont le RoundUp pour se recentrer sur le culture de graines locales. Depuis, le système agricole du pays aurait gagné en durabilité et en productivité. Tout commence en septembre 2013 lorsque le Salvador vote l’interdiction de 53 produits phytosanitaires, parmi eux, le plus connu de tous, le RoundUp, le désherbant vedette de Monsanto.  Consoglobe > lire l'article complet
vendredi 14 août 2015

Les Sages retoquent l'interdiction du gaspillage alimentaire dans les grandes surfaces

La grande distribution ne sera plus contrainte d'organiser la redistribution de tonnes d'aliments non vendus (Le Figaro parle d'un million de tonnes jeté par an ?). Le Conseil constitutionnel vient en effet de censurer l'article concernant le gaspillage alimentaire (loi sur la transition énergétique) qui prévoyait l'interdiction pour les grandes surfaces de jeter de la nourriture. L'Assemblée nationale avait voté à l'unanimité en mai dernier cette mesure très attendue par les organisations s'occupant des plus démunis. Qu’il est... [Lire la suite]
vendredi 14 août 2015

Énergie solaire : pourquoi EDF laisse-t-elle tomber sa filiale Nexcis et son invention prometteuse ?

C’est une innovation prometteuse : équiper les fenêtres des bâtiments d’un filtre photovoltaïque aux allures de vitres fumées, qui permet de produire de l’électricité. De quoi rendre les bâtiments plus autonomes et favoriser l’essor des énergies renouvelables. Problème : EDF a décidé de cesser l’activité de sa filiale, Nexcis, qui a mis au point le procédé. Abasourdis par la décision, les salariés, menacés par un plan social, proposent de reprendre l’entreprise, avec le soutien de syndicats. Mais dans l’indifférence, pour... [Lire la suite]
jeudi 13 août 2015

Le gouvernement japonais relance le nucléaire au mépris de sa population

La décision par le gouvernement japonais de remettre en service la centrale nucléaire de Sendai au Japon, au lendemain des commémorations des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki, est consternante. Cette décision est une provocation à l’encontre d’une très large majorité de la population japonaise qui reste opposée à cette relance du nucléaire civil. L’argument principal du Premier ministre Shinzō Abe, pour justifier cette relance est le coût des importations de pétrole, gaz et charbon utilisés par les centrales... [Lire la suite]
mercredi 12 août 2015

La coopérative de pêche de Fukushima autorise Tepco à déverser ses eaux radioactives en mer

Le 11 août 2015, la coopérative de pêche de Fukushima autorise officiellement Tepco à déverser les eaux extrêmement radioactives en mer. Tepco va commencer à les déverser dès septembre. La coopérative de pêche de Fukushima avait toujours refusé ce plan de “sous-évacuation”. On ne sait pas ce qui les a fait changer d’avis. Les eaux souterraines qui vont être déversées sont pompées à proximité des bâtiments des réacteurs. Selon les données de Tepco au 11 août 2015, la radioactivité en césium 134/137 de ces eaux est de 238 000 Bq/m³.... [Lire la suite]
lundi 10 août 2015

L’Ecosse interdit la culture des OGM sur son territoire

Alors que l'Angleterre se dirige vers une autorisation à la culture des OGM dans ses champs, l'Ecosse fait de la résistance, encore et toujours. L'Ecosse a décidé d'interdire la culture des OGM sur son territoire. Ce gouvernement autonome au sein du Royaume-Uni entend ainsi profiter d'une possibilité ouverte récemment par l'Union européenne. L'Ecosse veut rester un territoire vert et propre et le gouvernement écossais estime que l'introduction des cultures OGM (organisme génétiquement modifié) pourrait nuire à son image et... [Lire la suite]
Posté par boucheaoreille77 à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 6 août 2015

Cyberaction : Non aux mouches transgéniques !

En 2013 déjà avec Les Amis de la terre espagnols, une cyberaction avait été lancée contre les mouches transgéniques et nous avions gagné. Deux ans plus tard la même société revient à la charge : c'est dans un terrain de 1000 m2 et recouvert d'un filet que la société Oxitec prévoit de lâcher ses mouches génétiquement modifiées. L'essai doit durer un an. Le but de l'opération est que ces insectes OGM s'accouplent avec les mouches de l'olive "originales" (Bactrocera oleae). Les larves qui naîtront de ces accouplements seront alors... [Lire la suite]