les dents de la merLe projet, dont le pétitionnaire est la Compagnie Armoricaine de Navigation (CAN) filiale du groupe Roullier, consiste à extraire 400000 m3 de sable coquillier par an sur une période de 20 ans, soit au total 8 millions de m3, d’une dune sous marine située à la « pointe de Lannion » à moins d’un kilomètre de deux zones classées Natura 2000 dont celle de la réserve des sept iles, sanctuaire d’oiseaux marins. Ce sable coquillier est censé servir à l’amendement des sols pour la culture maraîchère. La demande de la CAN fait suite à l’interdiction faite par l’Europe de l’extraction du maerl afin d’éviter la destruction d’habitats marins. La zone que convoite la CAN est un endroit où vivent et se développent notamment les lançons qui sont à la base de la nourriture de nombreux oiseaux marins, de poissons tels le lieu jaune et le bar et des poissons plats tels la barbue et le turbot. Cette zone est critique pour les pêcheurs professionnels qui y passent plus de la moitié de leur temps de pêche et y placent leurs casiers. Elle est également une zone fréquentée par les pêcheurs plaisanciers et les plongeurs soient plus de 10000 personnes par an.

« Le Peuple des Dunes en Trégor » est un collectif d’associations et d’organismes qui ont un intérêt à préserver le patrimoine maritime du Trégor. Avec chacun leurs objectifs, ils se retrouvent dans leur opposition au projet d’extraction de sable en baie de Lannion. Aujourd’hui une trentaine nous espérons voir leur nombre augmenter à mesure de la prise de conscience des dangers de ce projet.

Le Peuple des Dunes en Trégor > les arguments des collectifs contre ce projet

Pétition "Sauvons les côtes bretonnes" ici !