Réduction du coût des pesticides : il a été prouvé que la résistance des parasites s’accroît avec le temps, donc ce supposé avantage sera anéanti au bout de quelques années...L’épineuse question des cultures génétiquement modifiées (GM) refait surface. S’adressant au sommet économique de Davos, Bill Gates a récemment déclaré que les cultures GM constituaient une arme essentielle pour lutter contre la faim et la pauvreté en Afrique.

Mais Bill Gates n’a pas évoqué une nouvelle d’importance, à savoir que le Burkina Faso – le plus important pays africain en termes de cultures GM – a récemment entamé sa sortie du coton transgénique.

Pour quelles raisons le Burkina Faso, un pays confronté à la faim et à la pauvreté, a-t-il tourné le dos à ce que Gates présente comme un instrument incontournable du développement ?

Le Monde > lire l'article complet