dimanche 31 janvier 2016

Au Café des pratiques, on fait bien plus que boire un verre, on réinvente le bar de quartier

Nos villages sont devenus des communes-dortoirs, surtout depuis que la fréquence des trains s'est resserrée. Les habitants sont devenus de parfaits étrangers les uns aux autres ; dans nos villages, l'anonymat est devenu progressivement la norme là où il était impensable, il y a peu encore, de ne pas se saluer tout simplement ! Ayant choisi mon lieu de vie, pour y vivre justement, et non pas caler mon existence au rythme des migrations pendulaires, il était important pour moi de créer mon activité professionnelle ici. Ainsi,... [Lire la suite]