mardi 20 novembre 2012

Le gaz de schiste, une nouvelle énergie qui divise les Européens

On peut s'attendre à ce que les lobbies continuent de faire pression pour influer sur l'opinion publique française, cf la réunion publique de Vermilion ce week-end, société canadienne spécialisée dans le fracking, qui se contentera du conventionnel, très patiemment, comme l'a dit son dircom Simard. En coulisses, la Pologne se rêve déjà comme le «Qatar de l’Europe centrale». A la différence de la France et de la Bulgarie qui ont interdit les explorations du sous-sol avec la fracturation hydraulique, jugée trop dangereuse pour... [Lire la suite]