vendredi 22 mai 2015

L'Union européenne aurait renoncé à interdire 31 pesticides pour faciliter les négociations de l'accord transatlantique

Sous la pression américaine, l’Union européenne aurait renoncé à interdire des dizaines de pesticides liés à des cancers et des perturbations hormonales pour faciliter les négociations du Traité d’échange commercial transatlantique (appelé TTIP ou TAFTA). C’est en tout cas ce que révèle outre-Manche le site du "Guardian" ce vendredi. Des travaux législatifs prévoyaient la prohibition de 31 pesticides contenant des perturbateurs endocriniens, mais ont été remisés au placard à la suite d’une campagne intensive de lobbying américain... [Lire la suite]

jeudi 19 février 2015

Livre : Perturbateurs endocriniens, la menace invisible

Que nous arrive-t-il ? Une nouvelle menace, invisible, s’attaque à la santé humaine. Ce sont les perturbateurs endocriniens. Inconnus il y a 25 ans, ils mobilisent aujourd’hui des milliers de scientifiques à travers le monde qui cherchent à percer le secret de ces substances chimiques qui détraquent le système hormonal. Bisphénol A, phtalates, pesticides, retardateurs de flamme… La liste est longue des produits d’usage courant qui renferment ces centaines de poisons, suspectés de favoriser cancers, diabète, obésité et... [Lire la suite]
lundi 26 septembre 2011

Les poissons mutants de Sanofi

Une étude scientifique à paraître dans l’édition du mois de novembre de la revue Environment International [en] confirme la pollution des rivières françaises par l’industrie pharmaceutique. Les recherches ont été menées par l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris). Et ont pris pour cas pratique une rivière coulant aux abords d’une usine Sanofi implantée dans le Puy-de-Dôme. Le site, basée sur la commune de Vertolaye, produit des hormones et des stéroïdes. Les scientifiques ont réalisé plusieurs... [Lire la suite]
dimanche 18 septembre 2011

La pollution cachée des foyers européens

Réalisé par une coalition d’associations environnementales, le rapport « Home Sweet Home – dusty surprises under the bed » a analysé des échantillons de poussières domestiques, prélevées dans des chambres à coucher de foyers européens, africains et asiatiques. Tous les prélèvements contenaient un mélange de perturbateurs endocriniens (PE), des produits chimiques interférant avec le système hormonal et soupçonnés d’être à l’origine de désordres sanitaires tels que des troubles neuro-comportementaux. Les foyers européens testés... [Lire la suite]
dimanche 7 août 2011

L'emballage qui tue...

Les emballages, c'est pratique ! on peut vendre le même produit en longue conservation et partout dans le monde. Cela arrange le commerçant et le consommateur. Pourtant, environ 100.000 produits chimiques ont été répertorié, des produits migrant des emballages vers nos aliments.