LE BOUCHE A OREILLE DE CITRY - "Agis en ton lieu, pense avec le monde" Edouard Glissant

mercredi 3 février 2016

Panneaux publicitaires : refusons la « France moche » de Macron

Dans le cadre de la loi « Croissance » dite Loi Macron, le gouvernement s’apprête à adopter en catimini un décret assouplissant fortement les règles d’implantation des panneaux publicitaires.

Au travers de dérogations écrites sur mesure par et pour le lobby de la publicité, des centaines de milliers de panneaux illégaux vont être légalisés

Une consultation publique, qui se terminera le 09 février à minuit, vous permet de vous opposer à ce projet de décret.

Signez la pétition ici ou en cliquant l'image

lundi 1 février 2016

Première usine de carburant à base d'animaux au Havre

filiere_dynamisee

Cette information datant de novembre 2013 m'avait complètement échappée.

Inaugurée le jeudi 7 novembre 2013, l’usine, tout comme la société Estener, sont co-détenues par le groupe de distribution Les Mousquetaires (Intermarché) à 65% et par le groupe d’équarrissage Saria à 35%. Cette usine est destinéeà produire du biodiesel à base de graisses animales non-alimentaires...

...Le projet vise en résumé à valoriser les graisses animales qui ne peuvent pas rejoindre la chaîne alimentaire, dites C1 : animaux tombés morts, découpe tombée par terre et/ou polluées par quelque chose… Ces graisses sont issues des collectes effectuées par Sariachez les éleveurs, le réseau de la grande distribution, des abattoirs (SVA-Jean Rozé)… Jusqu’à maintenant ces graisses étaient incinérées pour donner de la chaleur.

Normandie actu > lire l'article complet

dimanche 31 janvier 2016

En Allemagne, les ferme-usines deviennent la règle, malgré une rentabilité incertaine

En marge de la Grüne Woche ("semaine verte") de Berlin, le salon de l’agriculture allemand, près de 20.000 personnes ont défilé samedi 16 janvier sous la bannière du collectif "Wir haben es satt" ("ça nous gave"). Elles réclament notamment la fin des subventions aux fermes-usines. Ces exploitations de masse prospèrent en Allemagne depuis cinquante ans. Dans l’Est du pays, elles ont même anéanti le maillage paysan. Surprise : elles ne sont même pas rentables.

Reporterre > lire l'article complet

Au Café des pratiques, on fait bien plus que boire un verre, on réinvente le bar de quartier

c deja ca

Nos villages sont devenus des communes-dortoirs, surtout depuis que la fréquence des trains s'est resserrée. Les habitants sont devenus de parfaits étrangers les uns aux autres ; dans nos villages, l'anonymat est devenu progressivement la norme là où il était impensable, il y a peu encore, de ne pas se saluer tout simplement !

Ayant choisi mon lieu de vie, pour y vivre justement, et non pas caler mon existence au rythme des migrations pendulaires, il était important pour moi de créer mon activité professionnelle ici. Ainsi, mes vies professionnelle et associative sont particulièrement mêlées et me permettent de cultiver le lien social indispensable et j'aurais aimé entraîner mon village dans une mouvance plus participative. Le manque de réaction et mon emploi du temps bien chargé ne m'ont pas incitée à persévérer alors que je voyais se multiplier des lieux participatifs un peu partout ailleurs.

 Puis, j'ai appris qu'un café-librairie allait s'ouvrir prochainement à Saâcy-sur-Marne grâce à un financement participatif, dont la mise à disposition d'un local par la mairie.

Son nom ? C déjà çà, à l'instar du colibri qui fait sa part... Je n'ai pu m'empêcher de visualiser ce lieu comme un lieu de partage où des personnes de tout horizon pourraient enfin se rencontrer, pour débattre, créer des choses ensemble, se donner des coups de main...

L'article de Bastamag réalisé en partenariat avec le magazine Lutopik sur le Café des Pratiques à Besançon tombe à point nommé car il rencontre tout-à-fait ma vision.

À Besançon, le Café des pratiques a réussi son pari : ouvrir ses portes à des gens de tous âges, de tous milieux et de toutes les cultures. Et pas seulement autour d’un verre assis en terrasse : du cours d’informatique à la réparation d’objets, en passant par des ateliers de cuisine ou de loisirs créatifs pour enfants, chacun peut y apprendre ou y enseigner des savoir-faire très variés, en toute convivialité. Une monnaie locale y est même

Bastamag > lire l'article complet

samedi 23 janvier 2016

Banc Public à Bellot le 31 janvier !

affiche Bellot A4

Luttez efficacement contre la morosité brumeuse des dimanches d'hiver !
Venez au concert !!! C'est dans quelques jours !

BANC PUBLIC remonte sur les planches !

Du Georges et du Boby, des (bonnes) notes et des (bons) mots,
de la chaleur et de l'humour,
des chansons connues et des découvertes ...

BANC PUBLIC, quoi !

 On vous attend à Bellot dimanche 31 à 15h !
pour réserver : 06.13.01.77.24 ou 06.64.85.20.65
groupe.banc-public@orange.fr

Posté par boucheaoreille77 à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,



jeudi 21 janvier 2016

Alimentation industrielle et maladies chroniques

Ce n'est pas nouveau pour nous, nous avons bien constaté les dégâts de l'alimentation industrielle et nous ne cessons de voir augmenter somme de maladies plus ou moins graves, ou en passe de le devenir, si on continue sur cette pente. On vient d'ailleurs d'apprendre que la courbe de croissance de l'espérance de vie s'était infléchie pour la première fois depuis 1969. Les démographes de l'INSEE attribuent ce phénomène à la grippe, à la canicule de juillet 2015, soit des raisons conjoncturelles sans considérer les énormes changements de mode de vie intervenus à l'issue des Trente glorieuses, environnement, sédentarité et alimention. Nos "vieux" d'aujourd'hui n'avaient pas connus Mc Do ni la barquette rréchauffée au micro-ondes ! ;)

Familiarisée à des groupes de personnes atteintes de candidose et diverses maladies auto-immunes, qui ne sont guère que des maladies d'encrassage, je peux voir évoluer la santé de ces personnes lorsqu'elles engagent une véritable réforme alimentaire en se débarrassant notamment de l'alimentation transformée.

L'article d'un nutritionniste et chercheur (à l'INRA) pointe ici l'approche non holistique de la nutrition.

L’industrie agroalimentaire transforme les aliments, qu’elle considère comme une simple somme de nutriments. Mais c’est nier leur complexité et conduire à des déséquilibres nutritionnels, cause de maladies chroniques. A l’inverse de cette logique « réductionniste », il faut appréhender l’alimentation de façon globale. La santé publique y gagnerait beaucoup.

Quand on demande au grand public à quoi il attribue le « potentiel santé » des produits laitiers, des agrumes, de la viande ou des produits céréaliers, il répond en majorité et respectivement le calcium, la vitamine C, les protéines et les fibres. Ces réponses, si elles sont partiellement vraies, sont aussi partiellement fausses. En effet, elles réduisent le « potentiel santé » des aliments à un seul nutriment. Or les aliments sont des matrices complexes constituées de centaines de nutriments. C’est l’action synergique de ces nutriments et la structure de la matrice alimentaire dans laquelle ils sont inclus qui déterminent leurs effets protecteurs...

Reporterre > lire l'article complet

jeudi 14 janvier 2016

Demain à Château-Thierry

Posté par boucheaoreille77 à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 11 janvier 2016

Loups : une chasse mortelle organisée par Segolène Royal menace cette espèce protégée et utile

Manifestement, s’agissant du loup, espèce protégée par l’Europe, la France et la Convention de Berne depuis la fin des années 80, le ministère de l’Ecologie semble n’avoir lu que le naturaliste Buffon qui, pour fois peu inspiré, assénait ses préjugés en conclusion de son chapitre sur le loup de son Histoire Naturelle : « Désagréable en tout, la mine basse, l’aspect sauvage, la voix effrayante, l’odeur insupportable, le naturel pervers, les mœurs féroces, nuisibles de son vivant, inutile après sa mort ».

Depuis un an, sur ordre de Ségolène Royal et des préfets, les chasseurs ont abattu plus d’une trentaine de loups. Sans compter ceux qui ont été braconnés ou empoisonnés illégalement et discrètement. Cela s’appelle un « prélèvement ». Et la FNSEA réclame désormais une prime pour ceux qui tueront un canis lupus.

Politis > lire l'article complet

Posté par boucheaoreille77 à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 2 décembre 2015

Le Japon reprend la chasse à la baleine malgré l'interdiction de l'ONU

Photo prise par Sea Shepherd Australia Ltd. montrant un bateau de chasse à la baleine japonais. 

Glenn Lockitch/AFP Photo prise par Sea Shepherd Australia Ltd. montrant un bateau de chasse à la baleine japonais.

Le Japon a annoncé sa décision de reprendre "l'étude des baleines" sous couvert de laquelle il va chasser 333 baleines de Minke dans le sanctuaire baleinier de l'océan austral, en violation des lois internationales qui y interdisent toute chasse de ces animaux.

Cette pratique est d'une cruauté inouïe. Les harpons sont équipés de grenades qui explosent à l'intérieur des baleines qui meurent d'une longue agonie. Elles sont la mémoire de la planète, elles ont des cultures, des langages. One Voice et de nombreuses associations dans le monde demandent d'ailleurs pour elles le statut de personnes non-humaines. Il faut stopper cette chasse.

Protestez massivement auprès de l'ambassade du Japon info-fr@ps.mofa.go.jp 

OneVoice-officiel

Posté par boucheaoreille77 à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Vote symbolique du Congrès sur l’annulation du plan anti-CO2 d’Obama

Quand le chat n'est pas là...

La date avait été choisie avec attention, pour coïncider avec la Conférence internationale sur le climat (COP21) qui se déroule actuellement à Paris. Le Congrès américain, à majorité républicaine, savait pourtant que la portée du vote, mardi 1er décembre, sur l’annulation des réglementations anticarbone, décidées par l’administration Obama, ne serait que symbolique – le président ayant promis d’exercer son veto.

La Chambre des représentants s’est prononcée par 242 voix contre 180 pour l’abandon du Clean Power Plan (projet pour une énergie propre), qui impose, pour la première fois, des limites sur les émissions de dioxyde de carbone par les centrales thermiques américaines existantes. Le texte, finalisé en août, vise à réduire ces dernières de 32 % d’ici 2030 – sur la base de celles enregistrées en 2005 –, en laissant aux Etats fédérés de la flexibilité pour y parvenir.

Un second vote, par 235 contre 188, a ensuite eu lieu pour annuler une autre réglementation concernant cette fois les émissions des futures centrales.

Le Monde > lire l'article complet

La Norvège autorise l'abattage de la moitié de sa population de loups

Il ne resterait que 30 loups en liberté dans le pays et pourtant, malgré la fragilité évidente de cette population, l’Agence nationale pour l’environnement norvégienne autorise les chasseurs à en abattre… 16 !

La raison : la protection préventive des troupeaux… qui ne se voient imposer aucune condition de surveillance, même quand ils sont éparpillés dans les montagnes.

11 571 chasseurs se sont portés volontaires (sic) à l’acquisition d’un permis de chasse. Soit 763 chasseurs/loup.

Ferus > Lire l'article complet

Posté par boucheaoreille77 à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Elles courent derrière le tracteur qui emmène leur bébé. La suite brise le coeur.

Ces scènes se passent en Nouvelle-Zélande mais elles exposent une vérité qui concerne autant la France et le reste du monde : pour obtenir du lait, les vaches sont inséminées et séparées de leur bébé à la naissance. Les veaux (mâles notamment) sont des “sous-produits”, des marchandises de peu de valeur dont on se débarrasse rapidement.

Blog L214 > lire l'article complet

Posté par boucheaoreille77 à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 24 novembre 2015

Chaîne humaine pour le climat

ourse banquise rechauffement

État d'urgence climatique :  
une chaîne humaine pour un Climat de paix !
Dimanche 29 novembre,
sur les trottoirs du boulevard Voltaire,
entre place de la République et Nation
 

Fotolia_34092134_XS

Le monde que nous défendons est celui de la paix, de la justice, de la lutte contre les inégalités et contre le dérèglement climatique.
 
Suite aux attentats odieux du 13 novembre, les autorités ont déclaré l’état d’urgence et interdit la Marche pour le climat initialement prévue, réduisant de fait au silence les voix des populations directement affectées par le changement climatique. Paradoxalement, les marchés de Noël et les rencontres sportives sont maintenus.
 
La réalité est que nous sommes dans un état d’urgence climatique. Plus que jamais, la société civile, unie et solidaire, a le devoir de faire entendre les exigences citoyennes lors de la COP21. C'est pourquoi nous serons mobilisés ce dimanche 29 novembre à Paris et dans les autres villes en France. Au même moment, des centaines de milliers de personnes marcheront de Durban à Sao Paulo, en passant par New Delhi et Londres.
 
Pour la justice climatique, pour la paix qu'elle contribue à apporter et en hommage aux victimes des attentats, nous formerons, à Paris une chaîne humaine sur les trottoirs entre place de la République et Nation, sur le boulevard Voltaire en passant par le Bataclan et la rue de Charonne.
 
A tous ceux qui veulent nous empêcher de nous exprimer, nous répondons : unis et solidaires nous voulons vivre ensemble sur une Terre juste et vivable.

Dimanche 29 novembre de 12h à 13h,
prenons-nous en mains pour un Climat de paix !

 

cop21