LE BOUCHE A OREILLE DE CITRY - "Agis en ton lieu, pense avec le monde" Edouard Glissant

mardi 25 novembre 2014

Concert de musique sacrée à Coulommiers

eglise sainte foy

 Dimanche 30 novembre à 15h30 
Eglise Saint-Denys Sainte Foy de Coulommiers (77)

A l'occasion du 1er dimanche de l'Avent, l'Association des Amis de l'orgue de Coulommiers propose un concert :

  • la cantate LE CHEMIN, création de Jean Legoupil, organiste titulaire de la cathédrale du Havre (76) avec le jeune quatuor vocal Florescence, accompagné à l'orgue par Carolyn Shuster-Fournier, titulaire de l'orgue de chœur de La Trinité à Paris.

  • puis la MESSE ALLEMANDE de F. Schubert pour chœur à 4 voix, instruments à vent, timbales et orgue avec la chorale Chorège - chef de chœur Monique Trécan - et des instrumentistes, professeurs et élèves, essentiellement issus de l'école de musique de Coulommiers.

  • enfin, l'ALLELUIA final de La NEUVIEME HEURE, récit de la Passion du Christ, œuvre de Jean Legoupil pour 5 solistes - Florescence et Monique Trécan -, chœur - Chorège - et orgue Création puisque, initialement écrite pour instruments à cordes, le compositeur l'a réécrite pour les instruments à vent.

  • En ouverture du concert, Carolyn Shuster-Fournier interprétera le Prélude et Fugue en sol majeur de J. S. Bac BWV 541.

Réservations : Sophie Bineau - 06 81 79 07 53 
orgue.coulommiers@gmail.com 
Adultes 15 € - moins de 12 ans 10 €

Télécharger les flyers ici !


vendredi 21 novembre 2014

Etre et devenir - le choix de ne pas scolariser nos enfants - Ciné-Débat à Château-Thierry le 30 novembre

etre et devenir

 

Soirée Spéciale Ciné-débat à Château-Thierry
Dimanche 30 novembre à 20h

Réalisé par Clara Bellar

Avec Irvin Kershner, Rana Haugen Core, Naomi Aldort

Durée : 1h39. - Genre : DOCUMENTAIRE - Sortie nationale le 28/05/2014

Synopsis : Être et devenir propose, pour la première fois sur grand écran, des récits d’expériences et des rencontres qui explorent le choix de ne pas scolariser ses enfants, de leur faire confiance et de les laisser apprendre librement ce qui les passionne. Le chemin de découverte de la réalisatrice nous emmène à travers quatre pays, les Etats-Unis, l'Allemagne (où il est illégal de ne pas aller l'école), la France et l'Angleterre. Ce film est une quête de vérité sur le désir inné d'apprendre. 

Certains pensent que les enfants non scolarisés sont coupés du monde et ne peuvent évoluer qu'en circuit fermé. Ce n'est pas ce que j'ai observé dans les quelques familles que je cotoie régulièrement. Les personnalités se structurent de belle façon puisque les enfants sont éveillés, sociables et très créatifs. 

Vous en doutez (ou pas) ? Venez nombreux visionner le film et participer au débat !

samedi 15 novembre 2014

Echillais : l’une des plus grandes serres de tomates de France en projet

Le SIL (Syndicat intercommunautaire du littoral) a signé hier soir un protocole d'accord pour fournir de la chaleur aux Jardiniers charentais, une société qui va créer l'une des plus grandes serres de tomates hors sol de France. Juste à côté de l'incinérateur actuel et de la base aérienne de Rochefort/Saint-Agnant.

Les porteurs du projet de serres sont trois associés en plus d'un ingénieur industriel : la société Chambertin, dirigée par Jean-Pierre Chambet, le président d'ECBL (l'une des plus importantes entreprises du BTP de la région, avec 130 salariés, qui est basée à Rochefort) ; Thomas Cardon, un exploitant agricole producteur de noisettes sur 40 hectares, et la société hollandaise A + G Van Den Bosch. Cette dernière est déjà spécialisée dans les tomates hors sol, avec 30 hectares cultivés aux Pays-Bas.

Sud-Ouest > lire l'article complet

Posté par boucheaoreille77 à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 7 novembre 2014

Les fausses dents de Berlusconi

jacques drillon les fausses dents

Jacques Drillon présentera le récital de clavecin de Harue Takahashi au château de Tarterel samedi 15 novembre prochain.

Musicien, journaliste, auteur, voici son dernier ouvrage.

Les fausses dents de Berlusconi est un livre de notes. Sans préjuger de ce qui pourrait être élevé à la dignité de pensée gravée dans le marbre, et de ce qui devrait demeurer dans les caves de l'oubli, de ce qui passera, et de ce qui restera, Jacques Drillon a rassemblé mille et trois post-it sur l'art et les artistes, l'Histoire et ceux qui la font. Il a noté, mais sans annoter. Pas d'explication à ce qu'il raconte, pas de jugement dans ce qu'il montre.  Un traité du bref savoir.

Pour le commander, rendez-vous à la Librairie Decitre

Récital Clavecin à Tarterel

tarterel

Harué Takahashi 

harue

organise un récital de clavecin 
au Château de Tarterel à Reuil-en-Brie (77)

Samedi 15 novembre 2014 à 20h

Au programme

D. Scarlatti, J.P. Schweelinck, S. Scheidt, J. Dowland,
J.P. Rameau, G.F. Haendel, W. Byrd

Présentation
Jacques Drillon

Clavecin et Piano

Participation 15€ / 10€ enfants et étudiants 
(au profit de l’association Jaccede.com)

Merci de confirmer votre présence au 06.70.04.16.63 
ou par courriel sylvie.savre@laposte.net

*en soutien à l’Association Jaccede.com* dont le but est de sensibiliser à l’importance de l’accessibilité des personnes en fauteuil roulant chez les commerçants. N’hésitez pas à communiquer cette annonce à toute personne à mobilité réduite, à vos proches, à vos amis. Ce moment est une opportunité pour tous ceux qui veulent agir. Affiche à télécharger ici

Venez nombreux !



Concilier production agricole et préservation de la ressource en eau

robinet2

Journée d’information et d’échanges le lundi 24 novembre 2014 
sur deux fermes biologiques en Seine-et-Marne

Elle est destinée aux élus et personnels de collectivités ainsi qu’aux membres d’associations de protection de l’environnement, soucieux d’œuvrer pour la préservation de la ressource en eau de leur territoire.

tracteurAu programme (détail en pièce jointe) : 

  • Visites de fermes biologiques en maraîchage et en grandes cultures, 
  • Impacts des pratiques agricoles sur la teneur en nitrates de l’eau du sol (CNRS), 
  • Projection d’un documentaire « qualité de l’eau et agriculture », 
  • Des solutions locales pour mener des actions en faveur de la ressource en eau grâce à l’agriculture biologique (GAB Ile-de-France).

L'inscription en ligne est gratuite mais nécessaire avant le 14 novembre.

Plus de détails sur le site du GAB d'ile de France

mercredi 5 novembre 2014

La réglementation sur les nitrates contestée par la FNSEA

En fait, le véritable enjeu est environnemental. La FNSEA rejette la révision du classement des zones vulnérables aux nitrates.

Début septembre, la France a été une nouvelle fois sanctionnée par Bruxelles pour ne pas être parvenue à respecter la directive de 1991 sur les nitrates et les pollutions d’origine agricole. Sur 35 392 captages, 8,5 % ne respectent pas les seuils autorisés de nitrates et de pesticides par litre. Fin juillet, la ministre de l’écologie, Ségolène Royal, a décidé de classer 3 800 communes supplémentaires en zone vulnérable, portant le total à 23 000 communes.

Cette proposition a suscité une levée de boucliers immédiate de la FNSEA qui souhaite que le sujet ne soit plus traité nationalement, mais localement, et soit géré par le seul milieu agricole.

Extrait d'article > Le Monde > lire l'article intégral

Le préfet des Côtes d'Armor autorise une méga-porcherie pourtant condamnée à la fermeture par la justice

vie de cochons - photo L214 - cliquer l'image pour connaître les conditions d'élevage des cochons sur le site de L214 !

En Bretagne, c'est une nouvelle défaite pour les défenseurs de l'environnement et un nouveau recul des pouvoirs publics face au lobby agroalimentaire. La maternité porcine Ker Anna de Trébrivan (Côtes-d'Armor) pourra continuer à fonctionner, selon un arrêté de la préfecture. Le préfet des Côtes-d'Armor a pris le 7 octobre un arrêté autorisant de nouveau l'exploitation de cette méga-porcherie industrielle, baptisée par ses opposants "l'usine des 1 000 truies" en référence au projet controversé de "ferme des 1 000 vaches" dans la Somme.

Le précédent arrêté autorisant cette porcherie géante datait de 2010. Il avait pourtant été cassé par le tribunal administratif de Rennes en juillet 2012, après un recours d'associations écologistes inquiètes notamment du risque de pollution des cours d'eau proches de l'exploitation. 

Le Point > lire l'article complet

jeudi 23 octobre 2014

Menacé de boycott, Senoble renonce à acheter le lait de la ferme-usine des Mille vaches

Suspecté d’utiliser le lait issu de la ferme-usine des Mille vaches dans ses produits, Senoble jette l’éponge et se dégage de toute responsabilité. Le réseau Biocoop a en effet décidé de dé-réferencer ses produits.

C’est une fin de feuilleton qui ressemble fort à un aveu. En annonçant lundi se retirer de la propriété de Senagral, dont il possédait 49 %, pour les vendre à Agrial, actionnaire majoritaire avec 51 %, Senoble se dégage de toute responsabilité dans l’utilisation du lait de la ferme-usine des Mille vaches, dont il est accusé depuis plus de quatre mois maintenant.

Officiellement, le leader français des produits frais laitiers pour les marques de distributeurs (MDD) justifie ce choix par la volonté de « se consacrer encore plus fortement à son développement international » et d’ « accentuer sa montée en puissance sur les produits à plus forte valeur ajoutée ».

Reporterre > lire l'article complet

mardi 21 octobre 2014

Dakota du Nord : la réserve indienne de Fort Berthold frappée par la malédiction du pétrole de schiste

Mandaree fb1

Photo groupe de résistance à Mandaree sur FB

1/3 de la production de pétrole et de gaz du Dakota provient de la réserve de Fort Berthold. Non contents, d'avoir chassé les Indiens de leur terre et les avoir confinés dans des réserves, là aussi, on ne les laisse pas en paix !

Un Etat rural de l’Ouest américain où 40% de la population n’a pas de travail et où les Indiens vivotent grâce aux aides du gouvernement en échange de leurs terres… ça, c’était avant. Avant que la réserve de Fort Berthold soit le décor d’un boom provoqué par l’extraction de pétrole de schiste. Aujourd’hui, l’or noir coule à flots, entre règlements de comptes et espoirs de mieux vivre.

Novethic > lire l'article complet

dimanche 19 octobre 2014

Maud Fontenoy se (re)lâche sur l'écologie

Heureusement, j'étais bien assise pendant la lecture de cet article. On avait déjà eu l'occasion d'entendre Maud Fontenoy, sponsorisée par les compagnies des plus polluantes, sur le sujet de l'exploitation du gaz de schiste... Aujourd'hui tout y passe : le gaz de schiste et les économies chinoises et américaines, le nucléaire et ses emplois, les ogm, ses faucheurs volontaires, qui ont neutralisé la recherche française, et Séralini avec ses études sur les rats... Une caricature !

La Dépêche > lire l'article complet

samedi 18 octobre 2014

Ferme des 1000 vaches - soutien aux militants de la Confédération Paysanne

1000 vaches proces

Des départs de covoiturage sont organisés à partir de Drucat et Abbeville.

Pourquoi pas organiser un covoiturage au départ de Château-Thierry (ou alentours éventuellement) ? Passez par le lien contactez l'auteur pour vos propositions !

mercredi 15 octobre 2014

TAFTA - L’étiquetage des OGM menacé, des ONG aux Etats-Unis mobilisées

ogm jen veux pas

70 organisations, de défense des consommateurs, environnementalistes, agricoles, et entreprises ont écrit une lettre ouverte à Michael Froman, représentant étasunien au commerce : elles y abordent la question des négociations actuellement en cours pour l’établissement d’un accord de libre échange transatlantique (Transatlantic Free Trade Agreement, TAFTA)  et notamment l’étiquetage des OGM. 

INFOGM > lire l'article complet

Posté par boucheaoreille77 à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

"En France, il est impossible de remettre en cause la toute-puissance du nucléaire"

Président de la Commission du développement durable de l'Assemblée nationale depuis juin 2012, Jean-Paul Chanteguet, député PS de l'Indre, a activement suivi l'élaboration du projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, adopté mardi 14 octobre par les députés. Il explique pourquoi, à ses yeux, ce texte n'est pas à la hauteur des enjeux.

Le Monde > lire l'article complet



Fin »