LE BOUCHE A OREILLE DE CITRY - "Agis en ton lieu, pense avec le monde" Edouard Glissant

jeudi 23 avril 2015

Projet Cigéo à Bure : non à l’enfouissement des déchets radioactifs !

nucleaireBure : c’est dans ce petit village de la Meuse que l’industrie nucléaire veut enfouir ses déchets les plus dangereux, qui resteront radioactifs pendant des millions d’années. Parce que laisser enfouir ces déchets, c’est laisser la possibilité à l’industrie nucléaire de continuer à exister, le Réseau apporte un soutien aux collectifs mobilisés contre l’enfouissement et amplifie la lutte contre Cigéo.

Samedi 18 avril, à 5h du matin, après l’examen de 110 amendements dans la soirée, Cigéo a sorti son dernier joker. Sans aucune discussion sur le fond, le Sénat, réduit à quelques sénateurs - dont Gérard Longuet, élu meusien - a fait passer en priorité un texte destiné à faciliter l’enfouissement des déchets nucléaires à Bure. Ce tour de passe-passe ahurissant démontre une fois de plus que Cigéo n’est ni transparent ni démocratique et qu’il pourrait être créé en dépit de toute considération scientifique objective. Récemment, les parlementaires et élus pro-Cigéo ont essayé à quatre reprises - en vain - d’introduire ces modifications législatives dans la loi sur la transition énergétique puis dans la loi Macron. Pour cette ultime tentative, rien n’est encore joué et le dernier mot reviendra à l’Assemblée nationale.

Sortir du nucléaire > lire le communiqué complet


samedi 18 avril 2015

L’Office européen des brevets impose le brevetage du vivant en Europe

© seralex - Fotolia.com

Après des années de batailles juridiques, la grande chambre de l’Office européen des brevets (OEB) vient de reconnaitre deux brevets sur un brocoli et une tomate obtenus par des méthodes de sélection classiques. Avec cette décision, qui fait jurisprudence, le cadre européen vole en éclat. Il destinait jusqu’à présent les brevets sur le vivant aux organismes génétiquement modifiés.

Une offensive silencieuse. Ces dernières années, plus d’un millier de demandes de brevets ont été déposées auprès de l’OEB (Office européen des brevets) pour des plantes obtenues par des méthodes de sélection classiques. Une offensive menée par l’industrie et qui déborde le cadre européen, qui destinait avant tout les brevets sur le vivant aux organismes génétiquement modifiée (OGM). En vain, puisque les premiers brevets ont été accordés à des légumes obtenus par des méthodes de sélection classique. Face à la fronde des nombreuses ONG, l’OEB avait cependant choisi depuis 2013 de limiter l’octroi des brevets sur les plantes classiques.

Novethic > lire l'article complet

Lire aussi La France Agricole >Les horticulteurs s'alarment d'une décision de l'Office européen des brevets

mercredi 8 avril 2015

Histoire or préhistoire, that's the question !

large-neanderthal

Merci Large

Posté par boucheaoreille77 à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 22 mars 2015

Les Quechuas tissent le fil de leur histoire

Fotolia_75363160_XS

Les touristes et multinationales mettent en danger la survie de l'art du tissage, dans les hauts plateaux péruviens. Un art millénaire au cœur de l'identité de la tribu.

Les Quechuas sont un des peuples emblématiques d’Amérique du sud. Répartis entre l’Argentine, la Bolivie, le Chili, la Bolivie, le Pérou, l’Équateur et la Colombie, cette tribu indigène est parvenu à survivre sur les hauts plateaux de la Cordillère des Andes dans des conditions de vie extrêmes à plus de 4 000 mètres d’altitude.

Dans la région de Chinchero, dans la province de Urubamba au Pérou, le tissage fait partie intégrante de la vie des Quechuas... 

Ouest France > lire l'article complet

samedi 21 mars 2015

Glyphosate : "probablement carcinogène" affirme l’OMS

round up

Le Centre de recherche sur le cancer de l’Organisation mondiale de la santé vient d’affirmer que l’herbicide le plus utilisé dans le monde est probablement carcinogène pour les humains, de quoi alarmer l’industrie agrochimique et les jardiniers amateurs.

Les Amis de la Terre > lire l'article complet

Le CIRC n’a aucun rôle règlementaire et ses décisions n’entrainent pas automatiquement d’interdiction ou des limitations dans l’utilisation. Par contre, c’est un argument de poids pour faire pression sur les législateurs.

Réagissez en signant la pétition émise par Générations Futures !



lundi 16 mars 2015

Concert à l'église de Saâcy le 4 avril

HAYDN SAACY

Posté par boucheaoreille77 à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 10 mars 2015

-25 % pour les aides aux agriculteurs bio : Un coup de massue contre l’agriculture biologique

logo_ab

Alors que l'on travaillait depuis 2 ans avec le gouvernement pour doubler les surfaces en bio, l'annonce par arrêté en date du 7 mars 2015 d'une coupe franche de 25 % sur les aides au maintien pour la récolte 2014 fait l'effet d'une douche froide. Et ce d'autant plus qu’elles seront versées avec 3 mois de retard. Ce signal politique est incohérent pour une agriculture qui concilie production alimentaire de qualité et respect de l’environnement et qui est au cœur de l'agro-écologie pourtant si chère à notre ministre. Les acteurs de la filière, producteurs, coopérateurs et opérateurs, réagissent et appellent le gouvernement à trouver une solution.    Vous êtes en bio ? Ça sera -25% pour 2014

Téléchargez le Communiqué de presse APCA-COOP DE FRANCE-FNAB-SYNABIO

Posté par boucheaoreille77 à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 6 mars 2015

Conférence-débat sur les hydrocarbures (gaz de schiste) en Algérie - en direct sur Facebook aussi !

conférence hydrocarbures algerie st ouen

Pour ceux qui ne peuvent se rendre à Saint Ouen demain soir, il sera possible de suivre la conférence sur Facebook 
Pour ce faire : 
- devenez ami avec CONFERENCE GAZDESCHISTE
- allez sur Skype Pseudo : Gazdeschiste1
- posez une question en direct aux conférenciers !

Lire la suite sur le blog du collectif Pays Fertois

mardi 3 mars 2015

Le Sénat ratiboise la loi sur la transition énergétique

ecologie pollutionLe Sénat vote aujourd’hui sur la loi de transition énergétique. « Une loi vidée de son ambition », craint un collectif rassemblant entreprises, ONGs, collectivités locales et un syndicat. La « loi pour la transition énergétique et la croissance verte » risque d’entériner le monopole du nucléaire et le refus des économies d’énergie.

Reporterre > lire l'article complet

dimanche 1 mars 2015

Communiqué de presse : soutien des collectifs français anti-schiste aux citoyens d’In Salah

Dans le sud algérien la population d’In Salah s’oppose depuis deux mois à la fracturation hydraulique. 

Samedi 28 février 2015, craignant que la compagnie Halliburton ne procède à une fracturation hydraulique à la suite du forage effectué pour le compte de Sonatrach ces dernières semaines sur le deuxième puits d’exploration d’Ahnet (AHT-2), le mouvement citoyen d’In Salah a poursuivi sa mobilisation en se rendant à la base de vie de la compagnie américaine pour manifester son opposition.

Lire la suite sur le Colfertois, le blog du collectif Pays Fertois  


Je rappelle que les infos concernant la question du pétrole & gaz de schise sont publiées sur le blog du Collectif Pays Fertois où vous pouvez accéder directement en cliquant l'onglet sous la bannière. Les dernières infos apparaissent également dans le fil RSS, colonne gauche.

Marche mondiale contre Monsanto le 23 mai 2015

vade retro monsanto

 

Prenez date ! Les détails suivront...

mercredi 25 février 2015

Salon de l'agriculture. Manifestation contre les brevets sur le vivant

biopirate

Ce lundi, la Confédération paysanne a manifesté sur les stands du Centre international de la recherche agronomique pour le développement (Cirad), de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) et du ministère de l’Agriculture.

Le syndicat paysan demande que la loi sur la biodiversié, discutée à l’Assemblée nationale le 17 mars, interdise les brevets sur les gènes ou séquences de gènes naturellement présents dans les graines sélectionnées depuis des générations par les agriculteurs. Les militants de la Conf’ se sont déguisés en bagnards enchaînés pour dénoncer le risque d’asservissement des paysans aux firmes multinationales, via le paiement de royalties.

Ouest France > lire l'article complet