Alors que la réalité du changement climatique est étayée par la sortie du nouveau rapport du Giec, les climatosceptiques se mettent en ordre de marche. Pour décrédibiliser le travail des climatologues, ces marchands de doute professionnels usent d’armes rhétoriques redoutables, allant jusqu’à la falsification des faits. Qui sont-ils ? Quels sont leurs arguments ? Basta ! s’est penché sur les discours de ces artisans de la controverse médiatique.

Voici leurs sept contrevérités préférées :

1- Critiquer le Giec, qui « n’est pas un organisme scientifique »
2 - Dénigrer toute transition énergétique
3 - Dénoncer l’écologie, prémisse d’une « société totalitaire »
4 - Nier la responsabilité humaine dans le réchauffement
5 - Prendre des libertés avec les faits
6 - Semer le doute dans les médias de masse
7 - Entretenir l’opacité sur les financements

Bastamag > lire l'article complet